Les échos du site

Nous complétons et nous corrigeons le fichier « Notariat de Savines (05) » par la lecture des minutes de Mtre Jouve, en ligne sur le site des archives départementales des Hautes-Alpes.

Dernières minutes

Actes à gogo

 

 
25 BMS
220 minutes notariales

Navigation

Les Rambaud ont été coseigneurs d’Ancelle durant plusieurs siècles et c’est à ce titre que cette page leur est consacrée. Au XIVe siècle, ils prennent possession d'une part de la seigneurie par unions (et aussi par achat) comme nous le verrons par la suite.

 

Blason de la famille Rambaud

 

La famille Rambaud a joué un rôle important pendant les guerres de religion. Un de ses membres, Antoine, dit capitaine Furmeyer, précurseur de Lesdiguières, a marqué les esprits Haut-Alpins au cours des années 1562-1563.

 

Une conversation brève, mais très enrichissante, qui a eu lieu aux archives départementales des Hautes-Alpes avec monsieur Maurice Lombard nous a donné envie d'en savoir un peu plus sur cette famille. En conséquence, nous avons consulté quelques documents à notre disposition :

  • Eléments généalogiques sur la famille de Rambaud [1] ;
  • L’armorial Haut-Alpin [2] ;
  • Les séries départementales G [3] et E [4] ;
  • Tableau historique et généalogique des Hautes-Alpes [5] ;
  • Les trois Furmeyer [6] ;
  • Prosopographie des Rambaud [7].

 

Cette page n'est qu'une esquisse que nous complèterons à notre prochain passage aux archives départementales des Hautes-Alpes. Il faut que nous vérifions les documents que les auteurs cités précédemment donnent comme sources de leurs informations.

 

La famille Rambaud de Montgardin est très ancienne (elle est issue du moyen-âge) mais les premières générations restent confuses et mal documentées. Il y a probablement eu une multiplication de branches qui sont autant de pièges pour les généalogistes un peu trop enclins à relier des personnages mal identifiés. Cette dynastie s’éteint avec Jacques, frère du capitaine Furmeyer, qui a un fils naturel mais qui teste en faveur de ses neveux. C'est Gaspard de Montauban du Villard, fils de sa sœur Marguerite, qui hérite de la coseigneurie d’Ancelle.

 

Les ancêtres les plus anciens des Rambaud :
Les Rambaud sont attestés à Montgardin dès le XIe siècle si on suit l'acte de vérification de la noblesse de Gaspard de Rambaud au XVIIe siècle (F. Vallon-Corse) mais, malheureusement, leur filiation n’est connue qu’à partir de la fin du XIVe siècle.

 

Les Rambaud, une branche des Mévouillon ?
Il est très tentant de relier les seigneurs de Montgardin aux Mévouillon qui ont longtemps utilisé le prénom Rambaud comme marqueur anthroponymique. La présence à Trescléoux (à une distance relativement faible de Montgardin) de Rippert Giraud et, surtout, de Pons Raimbaud (deux personnages appartenant à une branche des Mévouillon selon Marie-France Estienne [8], médiéviste spécialiste de cette dynastie), permet à Guy de Rambaud d’en émettre l’hypothèse sachant que le nom du premier seigneur connu de Montgardin se nomme Pons Rambaud.

 

En 1094, Ripert Giraud et sa femme Odile donnent une condamine au château de Trescléoux, en présence de leurs enfants Giraud, Guillaume, Pons et Ségura et Ponce Raymbaldi et son épouse Austrudis (CSV [9] n° 302).

 

Selon Guy de Rambaud, Pons-Raimbaud, qu’il considère peut-être à juste titre, comme fils de Ripert Géraud et d’Odile, serait la souche des Rambaud de Montgardin (Prosopographie).

 

Le mariage de Catherine, fille de Pons Raimbaud de Montgardin, est célébré en 1067 (F. Vallon-Corse). Chronologiquement, il est difficile de supposer que ses grands-parents fassent donation presque trente ans plus tard. Il faut donc se résoudre à penser que :

  • Le père de Catherine n’est pas le Pons-Raimbaud de la charte de 1094 ;
  • Le père de Catherine n’est pas le fils de Ripert Giraud mais, tout au plus, un proche parent.

 

Soyons très prudent ! Rien de très solide permet aujourd’hui d’affirmer que la maison des Rambaud de Mongardin soit une branche cadette des Mévouillon.

 

Les premiers Rambaud de Montgardin :
Plusieurs actes permettent de suivre les Rambaud entre le XIe et le XIVe siècle sans qu’il soit possible d’établir une réelle filiation :

  • Catherine Rambaud, fille de Pons Rambaud, se marie en 1067 avec Jean Joannis (F. Vallon-Corse) ;
  • Pierre vend une part de seigneurie à Guy de Laval en 1173.
  • Pierre Rambaud de Montgardin est présent quand Guillaume de Forcalquier fait don à l’une de ses filles, le 5 juillet 1193, des châteaux de Ventavon, Upaix, Le Puget, Alamon (Prosopographie) ;
  • En juin 1202, noble Pierre Rambaud, seigneur important, assiste au mariage d’André Guigues VI, Dauphin du Viennois, à Saint-Firmin sur le Buech, avec Béatrix Claustral de Sabran (Prosopographie).
  • Joseph Roman signale un Pierre Rambaud, seigneur de Montgardin, entre 1202 et 1252 (TH I) ;
  • En 1230, transaction et arbitrage d'un différend entre les seigneurs de Montgardin et les habitants du lieu, comportant signatures en laquelle est nommé noble Rambaud, coseigneur de Montgardin avec Hugues Rambaud son fils, acte reçu par Durand Isnard, notaire impérial (F. Vallon-Corse) ;
  • Le 4 mars 1282, acte d'achat rédigé chez maitre Pierre Jean par noble Hugues de Rambaud (F. Vallon-Corse) ;
  • Le 18 mars 1297, Richard de Montgardin, Raymbaud de Montgardin et Humbert Dorchans, de Montgardin, rendent hommage au même Jean, comte de Gapençais. (Is B [10] 3011).
  • Joseph Roman mentionne Chaillol et Hugues Rambaud en 1285, puis Hugues fils de Hugues en 1342 et Guigues fils de Chaillol en 1349 (TH I) ;
  • En 1331, reconnaissances en faveur de noble Guillaume et Hugues Rambaud (F. Vallon-Corse) ;
  • Le 29 septembre 1343, reconnaissances par Pons et Hugues de Rambaud (F. Vallon-Corse) ;
  • Le 24 août 1352, hommage au dauphin pour Montgardin par Pons et Hugues (F. Vallon-Corse) ;
  • Reconnaissance pour Guigues Rambaud et son épouse Françoise le 22 mai 1354 (ADHA série E 175) ;
  • En 1369, albergement de noble Baudet Rambaudi, à André Vincent de Saint Léger, d'un domaine in cuchis de Costa juxta nemus nobilis Johannis Albini (ADHA série E 175) ;
  • Le 28 mars 1378, reconaissance par noble Baudet Raymbaud à Giraud Olphi, d'une terre à Ancelle in Cayra, moyennant 10 florins et sous 6 deniers de cens (ADHA série E 175) ;
  • En 1395, reconnaissances en faveur de noble Catherine, femme de Rambaud Rambaud de Montgardin, reçues par Jean Isoard, notaire d'Ancelle (ADHA série E 169).

 

Cet ensemble de données ne permet pas de déterminer une filiation sans faille. Presqu'aucun lien de parenté n'est mentionné dans ces actes et il semble que plusieurs membres de cette famille apparaissent en même temps. Toutefois, les documents produits par Gaspard Rambaud au XVIIe siècle afin de prouver sa noblesse atteste théoriquement d'un certain nombre de ses ancêtres. Nous avons résumé la situation chronologique des divers personnages dans le tableau ci-dessus.

 

L'incertitude des générations intermédiaires :
Les premiers actes des Rambaud, seigneurs de Montgardin et d’Ancelle, datent du milieu du XIVe siècle et se poursuivent jusqu’à leur disparition. Il semblerait que Hugues soit le premier des Rambaud à acquérir des terres dans le Champsaur et, particulièrement à Ancelle, par le biais de son mariage avec Françoise Artaud fille de Guillaume, coseigneur d'Ancelle (voir RD [11] n° 33085).

 

Hugues II fils de Hugues :
La première difficulté est de déterminer une date de naissance à Hugues II qui, d'après le Tableau Historique et Généalogique des Hautes-Alpes I (p 49), est fils de Hugues I et de Ne de Montauban (Prosopographie sans source). Hugues I vivait en 1285 et son fils apparait entre 1342, alors qu'il est déjà marié, et 1352. Guillaume, fils d'Hugues II, est mentionné dans la seconde moitié du XIVe siècle. On peut en déduire avec assez de vraissemblance qu'Hugues II est né vers 1290.

 

Hugues apparait avec Guillaume en 1331 et avec Pons en 1343 et 1352. Ces trois là étaient peut-être frère. Le prénom Guillaume semble s'introduire dans cette branche de la famille à cette époque.

 

Le 4 décembre 1342, hommage au dauphin par Hugues Rambaud de Montgardin, au nom de Françoise Artaud, sa femme, pour ce qu’elle possède dans le mandement de Faudon (RD n° 31791 ci-contre).

 

Le 24 août 1352, Hugues rend hommage au roi de France (Prosopographie).

 

Hugues et son épouse Françoise, mariés avant 1342, aurait enfanté :

  • Guillaume attesté entre 1371 et 1377 (TH I p 74) ;
  • Rambaud (?) mari de Catherine mentionné à Ancelle entre 1368 et 1395 ;
  • Pierre Rambaud marié à Catherine Isoard.

 

Françoise Artaud est la fille de Guillaume dit Artaud qui apparait le 22 septembre 1343 parmi les nobles d'Ancelle (RD n° 33085). Joseph Roman [12] écrit en 1899, à propos de la famille Artaud d'Ancelle : la famille Artaud était peut-être une branche de la grande famille Artaud de Montauban, descendant des comtes de Die et barons de Montmaur. En 1309, nous trouvons Reynaud Artaud, seigneur d'Ancelle. Guillaume, son arrière petit fils, fit héritier, son cousin Pierre Rambaud, fils de Françoise Artaud, sa grande tante. Michel Rieutor [13], qui n'a probablement pas retrouvé le document sur lequel s'appuie J. Roman, dénonce ce lien qu'il juge sans preuve.

 

Hugues est mort après 1352.

 

 

Pierre Rambaud :

Pierre, coseigneur de Montgardin, Ancelle et autres places, est probablement né vers 1330 et mort après 1395.

 

Joseph Roman indique qu'en 1395, Pierre hérite des biens de Guillaume Artaud (TH I p 74). Ce même auteur signale, toujours en 1395, Pierre et Rambaud comme coseigneurs de Montgardin (TH I p 49 et BSEHA 1899 p 216). Nous pouvons en conclure (avec infiniment de prudence) que Pierre et Rambaud (plusieurs fois mentionné à Ancelle) sont frères et que Pierre était proche parent de Guillaume Artaud (son oncle ou son cousin).

 

Pierre rend hommage au Dauphin le 20 juin 1373 (Prosopographie).

 

Pierre se marie avec Catherine Isoard, dame en partie d'Ancelle, fille de Rodolphe, seigneur de Faudon (TH I p 75). Il est possible que Pierre se soit remarié car apparait en 1428 une Florette, veuve de Pierre Rambaud de Montgardin, qui fait une aumone (J. Gosdidier d’après ADHA série E 43).

 

Pierre est mort entre 1395 et 1428. Selon Guy de Rambaud, il décède en 1413 (Prosopographie).

 

Les dernières générations :

Les quatre dernières générations, parfaitement établies, commencent avec Antoine. De nombreux documents éparpillés dans la série G des Hautes-Alpes permettent d'en faire état.

 

Antoine Rambaud (°1370) :
Antoine, seigneur de Montgardin, est né vers 1370. Il est le cousin paternel de Jean de Rambaud fils d'Etienne (Prosopographie selon la vérification des preuves de noblesse de Gaspard de Rambaud au XVIIe siècle). Antoine est présent à Ancelle mais il est le troisième Rambaud à convoler avec une fille possessionnée à Ancelle ce qui rend toute conclusion sur les raisons de sa présence dans le Champsaur aléatoire.

 

Antoine est, d'après Jean Grosdidier des Matons, fils de Jacques (Is B 2631 à vérifier) et fils de Pierre selon Joseph Roman qui, dans l'état féodal de Montgardin (TH I p 79), mentionne Pierre et Rambaud en 1395, puis Guillaume fils de Rambaud et Antoine fils de Pierre en 1413/1414.

 

Antoine de Rambaud apparait le 13 mars 1395 (ADHA série E 173).

 

En 1398, reconnaissances faites, à la requête d’Artauda, femme de noble Antoine Raymbaudi, fille de f Guigues Philochi … par divers habitants de Saint-Léger. Actes reçus par Mtre Antoine Cuniculi, notaire de Tallard (ADHA E 170).

 

Hommage au Dauphin, le 3 mars 1407, par Antoine Rambaud comme procureur de Pierre et Catherine, ses frère et sœur, pour Montgardin, Théus et Espinasses (TH II p 297 d'après Is B 2628).

 

Le 9 février 1412, hommage par Antoine Rambaud, coseigneur de Montgardin, tant en son nom que de noble Pierre et de Catherine, fille et héritière de noble de Jean de Rambaud, fils d’Etienne, coseigneur de Montagardin (F. Vallon-Corse).

 

Le 15 février 1413, hommage au dauphin par Antoine, Pierre et Catherine Rambaud, frères, seigneurs de Montgardin, héritiers de Jean Rambaud par testament du 17 juillet 1410 (TH II p 301) ; Jean, fils d’Etienne, serait le cousin d'Antoine (Prosopographie).

 

Antoine rend encore hommage au Dauphin le 25 novembre 1414, pour ses fiefs d'Ancelle, Romette et La Rochette.

 

Le 20 novembre 1415, reconnaissance en faveur de noble Antoine Rambaud d'une grange à Saint-Léger et le 5 décembre 1415, par Antoine Lihauterii d'une terre in Costa Tardina (ADHA série E 175).

 

Le 20 décembre 1415, reconnaissance par noble Antoine Raimbaud de Montgardin, à Antoine Julien, d'un veyre in Fonte Garicaudo juxta bedale (ADHA série E 175).

 

Les enfants d’Antoine et d’Artaude Filochi (mariés avant 1398) sont :

  • Guélix qui suit ;
  • Jeannet mort après 1434 (ADHA série E 175) ;
  • Françoise femme de noble Baltazar de Meyronnes d’où Jamone (F. Vallon-Corse).

 

En 1416, à la requête de noble Artaude Filochi, femme de noble Antoine Rambaud, Guillaume ..... reconnait tenir un pré au territoire de Saint-Léger (ADHA série E 173).

 

Le 14 août 1422, hommage par Artaud de Montorcier, procureur d’Artaude Filochi, tutrice de Guélix et Jean Rambaud, fils d’Antoine, pour Faudon, Romette et la Rochette (TH II p 310).

 

Antoine, mari d'Artaude Philochi, teste le 1er septembre 1421 (Prosopographie). Il est mort avant août 1422.

 

Guélix I (°1400) :
En 1425, les Rambaud de Montgardin et d’Ancelle deviennent les seigneurs majeurs de Furmeyer par l’achat de cette seigneurie par Guélix à Jamone Raymond Montrond (Prosopographie).

 

Le 13 décembre 1429, reconnaissances en faveur de nobles Pierre Philochi, Guélix et Jeannet Raimbaud, frères, seigneurs par indivis de la seigneurie de feu noble Raimbaud Artaud, chevalier (ADHA série E 175).

 

En 1432, Lantelme de Montorcier vend sa part de la seigneurie de Montorcier à Jean et Guélix de Rambaud  (TH I p 77).

 

Le 26 novembre 1434, reconnaissance à Pierre Filochi, nobles Guélix et Jean Rambaud, d’un pré par Jean Espitallier du Château d’Ancelle (ADHA série E 175).

 

En 1441, autorisation accordée à Guélix Rambaud, coseigneur de Montorcier, tuteur de Jacques de Montorcier, seigneur de Jarjayes, par Magdelène de Mévouillon, veuve de François de Saint-Marcel et tutrice de son fils Louis, seigneur de Valserres, de l’avis de Georges de Saint-Marcel, seigneur d’Avançon, de prendre un canal dans la Vance et lui faire traverser le terroir de Valserres, pour arroser la plaine de Jarjayes (TH II p 324).

 

Entre 1438 et 1444, reconnaissances faites à Ancelle à nobles Guélix et Jean Rambaud pour une moitié et à noble Pierre Philochi pour l’autre (ADHA série E 173).

 

Entre 1433 et 1459, diverses reconnaissances à Ancelle et Chabottes en faveur de Jean Rambaud et Guélis Rambaud, coseigneurs de Montgardin et Lantelme de Montorsier recues par Mtre Antoine Borel (ADHA série E 174).

 

Le 6 novembre 1442, investiture accordée à Guélix Rambaud, seigneur de Montgardin, des biens qu'il a acheté à Jacques Marrou, fils d’Antoine, à la Rochette, à Ancelle et à Montreviol pour le prix de 140 florins (TH II p 326).

 

En juillet 1453, Guélix Rambaud est procureur d’Ancelle (ADHA série G 1512).

 

Valence, le 18 février 1446 (ou 1447), lettres constatant l’hommage prêté par Guélix Rambaud, coseigneur de Montgardin, pour les seigneuries et juridiction qu’il posséde à Montgardin et à Chorges, ainsi que tout ce qu’il tient en fief noble dans les mandements d’Ancelle, Saint Léger, Orcières, La Rochette et dans le territoire de Montorcier en Champsaur (Catalogue [14] n° 292).

 

Le 9 octobre 1452 : Philibert de Biétaux vend à Guélix Rambaud, seigneur de Montgardin, le fief la Bâtie-Saint-Roman. Biétaux sera pourtant investi de ce fief le 14 novembre de la même année (Is Inventaire de la Chambre des Comptes).

 

Le 24 mars1469, bail à ferme des montagnes delphinales de Combeaux et du Vallon, à Orcières, à Guélix Rambaud et à Raymond de Montauban, pour 6 ans au prix de 29 florins (TH II p 340).

 

Le 21 septembre 1469, Alexis de Bonne reconnait avoir reçu 100 écus d’or des mains de nobles Guélix et André Rambaud, père et fils, de Montgardin, auxquels le chapitre de Gap avait affermé, pour années, les montagnes de Chaudun (ADHA série G 1745).

 

Les enfants de Guélix sont :

  • André qui suit ;
  • Béatrix femme de Jacques d’Orcières (citée au testament de son père) ;
  • Marguerite épouse de Jean d’Aspres (citée au testament de son père) ;
  • Etienne (ADHA série G 1513) ; religieux de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem (Prosoprographie) ;
  • Esprit (cité au testament de son père) ; prêtre de Guillestre (Prosoprographie) ;
  • Baudon (citée au testament de son père).

 

Le 13 février 1460, testament de Guélix qui nomme ses fils, Etienne, Esprit, Baudon et André (HU), ses filles Marguerite femme de Jean d’Aspres de Gap et Béatrix femme de noble Jacques d’Orcières, et sa sœur Françoise femme de noble Baltazar de Meyronnes d’où Jamone (F. Vallon-Corse ci-contre).

 

Guélix est mort avant 1472 (F. Vallon-Corse).
 

André (°1440) :
André est né vers 1440. Il épouse Anne Richier, fille de Jean, et meurt entre 1487 et 1506 (F. Vallon-Corse).

 

Dans la révision des feux du mandement de Faudon, à Ancelle, le 7 août 1472, il est nommé sept maisons nobles dont la première est celle de nobilis Andreas Rambaudi (F. Vallon-Corse).

 

André Rambaud (1438-1503) est écuyer du roi Louis XII (F. Vallon-Corse) et participe aux guerres d'Italie (Prosopographie).

 

Le 27 janvier 1474, hommage prêté au roi dauphin par noble André Rambaud, fils et héritier de Guélis Rambaud, pour sa part de la seigneurie de Montgardin (Catalogue III n° 2187).

 

Entre 1475 et 1489, reconnaissances passées en faveur de noble André Rambaud, fils de Guélis, coseigneur de Montgardin, résidant à Ancelle, reçues par Christophe Jévaudan (ADHA série G 1574).

 

Le 4 mai 1487, investiture accordée à André Rambaud, seigneur de Montgardin, de la moitié des biens de Guillaume Galbert, à Chabottes, qu’il avait acquis le 23 mai 1478 pour 132 florins (TH II p 350).

 

Le 6 février 1492, vente d’un pré par Claude Comte, de la Rochette, à noble André Rambaud, coseigneur de Montgardin (ADHA série E 178).

 

André et Anne Richier fille de Jean, coseigneur de Montgardin et de Catherine de la Villette (Grosdidier), ont eu pour enfants :

  • Antoine mort avant 1515 (ADHA série E 178) ;
  • Gabriel, chanoine et prieur de Saint-Bonnet (ADHA série E 178), mort le 20 octobre 1525 (ADHA série G 1784) ;
  • Guélix qui suit ;
  • Jean x Yolande du Serre (J. Grosdidier) ;
  • Marguerite qui teste le 20 novembre 1538 (ADHA série G 1599) x Guillaume de Montorsier fils de Jean et Anne Richier (ADHA série G 1784) ;

André est mort après 1492. Guy de Rambaud avance la date de 1503 (Prosopographie).

 

Le 5 janvier 1506, prix-fait d’une grange, par noble Annette de Richier, veuve de feu André de Rambaud, en qualité de tutrice de noble Guélix de Rambaud son fils, héritier du dit André (ADHA série G 1513).

 

Guélix II (°1490) :
Guélix II, coseigneur d'Ancelle, Montgardin, Montorsier et Furmeyer, épouse Anne Matheron et professe la religion catholique avec un zèle ardent. Il mérite d'être gratifié par le juge épiscopal de Gap du produit d'une confiscation opérée sur Jean Farel, frère du réformateur Guillaume Farel, condamné pour crime d'hérésie. Cette confiscation a probablement été opérée en 1541, à la suite d'un procès que Guélix Raimbaud a peut-être contribué à faire naître ; un arrêt du Parlement de 1547 le force du reste à restituer ces biens à leurs anciens maîtres (les trois Furmeyer).

 

Le 15 avril 1516, proposition faite à Claude Olier, docteur es droits, vibailly et juge de la cour delphinale de Gap, par vénérable Gabriel Rambaud, prieur de Saint-Bonnet, procureur de noble Guélix Rambaud, coseigneur de Montgardin, son frère, de prouver la propriété légitime du pré acheté en 1492 (ADHA série E 178).

 

En 1524, Guélix Rambaud de Furmeyer est blessé à Pavie (Wikipédia).

 

En 1531, vente de divers fonds situés à Montorsier par noble Gaspard du Serre, fils de Jacques de Montorsier, à Georges du Serre ; Témoins : noble Olivier Martin, coseigneur de Champoléon et Guélix Rambaud, seigneur de Furmeyer. Fait à Ancelle, dans la maison de noble Gabriel d’Orsière (ADHA série G 1512).

 

Le 23 mai 1537, obligation de 366 florins par Guélix Rambaud, seigneur de Furmeyer, à Gaspard Olphe-Gaillard, clerc et recteur de la chapelle Notre Dame à Ancelle au sujet de certains biens-fonds situés au terroir de Saint-Lagier (ADHA série G).

 

Le 7 décembre 1542, procuration par Georges Martin, écuyer, coseigneur de Champoléon à Guélix Rambaud, écuyer, seigneur de Furmeyer pour exiger d’Eymond Romestaing, du Fontanil, diocèse de Grenoble, la somme de 100 L (ADHA série G 1563).

 

Le 31 octobre 1543, procuration par Georges Martin, écuyer, coseigneur de Champoléon, au chanoine Jacques Martin, son frère et à Guélix Rambaud, écuyer, seigneur de Furmeyer, absent, pour exiger ce que lui doivent Jean Vigne et son épouse de Grenoble et pour acheter la juridiction de Champoléon en Champsaur (ADHA série G 1564).

 

En 1543, Georges de Martin, écuyer, seigneur de Champoléon, apparait dans un procès de Guélix Rambaud, seigneur de Furmeyer, mis en possession des biens de Claude et Gaucher Farel (ADHA série G 1566).

 

Le 28 septembre 1555, procuration par Guélix Rambaud, écuyer, seigneur de Furmeyer, à noble Jacques Rambaud, son fils, chanoine de Gap, pour poursuivre le procès qu’il a en parlement, ainsi que Claude de Rovilhasc, coseigneur de Chabestaing et Pierre Bardel, seigneur de Montrond contre les héritiers de Jean de la Torrète, seigneur de la Torrète (ADHA série G 1581).

 

En 1563, Guelix II achète au chapitre de Gap leur partie de la seigneurie de Saint-Laurent-du-Cros avec une clause de rachat qui est actionné en 1565.

 

Le 22 mars 1515, par devant Gaspard Servelli, greffier de la cour delphinale de Gap, plusieurs personnes déclarent qu’après la mort de noble André Rambaud et celle de son fils Antoine, noble Guélis Rambaud, un des quatre fils d'Antoine, a possédé un pré acheté en 1492 (ADHA série E 178).

 

Les enfants de Guélix II sont :

  • Antoine, dit capitaine Furmeyer, né en 1521 au château d’Ancelle et mort, assassiné à Gap, en décembre 1565 ; Rallié aux idées réformatrices de l'église, il s'empare de Gap sans coup férir à la tête de quelques centaines d'habitants du Champsaur le 2 mai 1562 (Les trois Furmeyer). A cette occasion, les édifices religieux sont maltraités et le trésor du Chapitre pillé. Deux jours plus tard, il entre en vainqueur dans Tallard (Les trois Furmeyer) puis il combat à Sisteron. Antoine poursuit la guérilla qu’il mène aux catholiques qui se dirigent vers Grenoble où il bat leurs troupes. Le 6 février 1563, Furmeyer prend le commandement des troupes réformées du Gapençais. En mars de la même année, il s'empare de Romette par ruse puis il se rue sur la petite ville de Serre qu'il conquiet rapidement.
  • Jacques, religieux de 1547 à 1564, marié à Louise de Moustiers le 11 mai 1565 (Mtre Chitron, notaire de Veyne et Louis Julien notaire de Vantavon d’après F. Vallon-Corse). Il rédige un premier testament le 5 octobre 1580 (ADHA Série G 1592) puis un autre le 18 juin 1591 (F. Vallon-Corse). Il passe les dernières années de sa vie dans son château d'Ancelle-en-Champsaur (les trois Furmeyer). Il partage sa fortune entre les enfants de ses sœurs ; Le plus favorisé est Gaspard de Montauban du Villard, fils de Simon de Montauban, auquel il lègue les coseigneuries d'Ancelle, de Montgardin et de Montorcier. Après lui, viennent les enfants de Gaspard de la Villette, auxquels il donne ses terres de Furmeyer et de Veynes (les trois Furmeyer) ;
  • Isabeau femme de Gaspard de la Villette suivant le contrat de mariage passé le 21 juin 1545 (F. Vallon-Corse) d'où Daniel et Arthur ;
  • Marguerite Rambaud, décédée après le 5 octobre 1580 (elle est citée au testament de son frère Jacques), mariée à Simon de Montauban d'où Gaspard (héritier universel de son oncle Jacques le 5 octobre 1580 ci-contre) ;
  • Jeanne femme de Balthazard de Jouven, seigneur du Mas selon une quittance du dit Baltazar du Mas, au Monestier de Clermont en Trièves, en faveur de son beau-frère Jacques le 3 juillet 1577 (ADHA série G 1592) ;
  • Anne épouse de Michel Gras, seigneur de Valgaudemar (Les Trois Furmeyer) ;
  • Alix femme de noble Marcellin de Guilbert, sieur du Collet. Elle teste le 4 août 1594, en faveur de son neveu Jean de Rambaud, fils naturel de son frère Jacques (ADHA série G 1599). Le 2 février 1598, hommage lige de Guillaume Guion natif d’Avançon marié à Tonite Bermonde à Alix Rambaud (ADHA série G 1599).
  • Gabriel (Grodidier et T de Jacques Rambaud ) d'où Abraham.

En 1571, testament d’Anne de Matheron, veuve de Guélis, en faveur de son fils Jacques (F. Vallon-Corse).

 

 

Jean de Rambaud, fils naturel de Jacques :

Jean de Rambaud est un fils naturel de Jacques et de sa nièce Marguerite de Montauban. Il est probablement né vers 1570. Il est l'héritier universel de sa tante Alix en 1594 (ADHA série G 1599).

 

Jean est légitimé par Henri IV en 1595 et sa noblesse est confirmé par Louis XIII (F. Vallon-Corse).

 

Jean est seigneur de Beaurepère. Il épouse Judith Armand en 1613 (F. Vallon-Corse).

 

Jean de Rambaud fait hommage au roi de sa seigneurie en 1615 (F. Vallon-Corse).

 

Les enfants de Jean et Judith, nés vers 1620, sont :

  • Gaspard (qui a du produire ses titres de noblesse (F. Vallon-corse) marié à Marie Souchon f Antoine d'où
    • Anne, mariée le 10 septembre 1685 à Honoré Pons (Mtre Balp d'Embrun 1 E [15] 525) et le 10 mai 1592 à Michel Astier (Mtre Balp 1 E 532) ;
  • Joseph (F. Vallon-Corse) ;
  • Scipion (F. Vallon-Corse) ;
  • Françoise x Jean Simon ; Le 16 avril 1696, testament de Françoise de Rambaud, veuve de Jean Simon de Rémollon (contrat de mariage chez Mtre Joly de Saint-Bonnet) dans lequel sont cités Isabeau, sa soeur, veuve de Jean Martin bourgeois d'Eyguilles en Queyras, Judith sa fille femme de Jean Girard d'Ancelle (HU) d'où François, Gaspard, Françoise, Isabeau et Louise âgés de -25 ans ses petits enfants et son petit-fils Antoine Seinturier fils de Mtre Antoine et f Isabeau (sa fille) âgé de - 25 ans (Mtre Leblanc 1 E 2442) ; Les enfants de Françoise sont :
    • Judith femme de Jean Girard d'Ancelle ;
    • Isabeau femme d'Antoine Seinturier ;
  • Louise mariée à Estienne Barbier d'où plusieurs enfants (ADHA série 3 H [16] sup 115 à 119) ;
  • Isabeau femme de Jean Martin ; le 13 novembre 167, quittance d'Isabeau de Rambaud veuve de Jean Martin bourgeois qui a reçu 300 L de Françoise sa sœur veuve de Jean Simon de Rémollon pour argent prêté (Mtre Leblanc d'Ancelle 1 E 2442).

Judith d'Armand est mentionnée le 27 12 1644 (Mtre Bosse de Vitroles 1 E 871). Elle teste le 19 octobre 1655 en faveur de son fils Gaspard (F. Vallon-Corse).

 

Bibliographie :

[1] Eléments généalogiques de la famille du Serre par François Vallon-Corse (1720-1791) rassemblés aus archives départementales des Hautes-Alpes  série G n° 1513 (désormais Vallon-Corse)

[2] L’armorial Haut-Alpin 2003 Jean Grosdidier des Matons (désormais J Grosdidier)

[3] Série G aux archives départementales de Gap (désormais ADHA série G)

[4] Mandement et marquisat de Savines : série E aux archives départementales des Hautes-Alpes (désormais ADHA série E)

[5] Tableau historique et génalogique des Hautes-Alpes (désormais TH) tomes I et II Joseph Roman

[6] Les trois Furmeyer 1882 Joseph Roman dans Société de l'histoire du protestantisme français tome 31 p 359 

[7] Prosopographie des Rambaud de Guy de Rambaud 2012 (désormais Prosopographie)

[8] Châteaux, villages, terroirs en Baronnies Xe - XVe siècle M.P. Estienne

[9] Cartulaire de Saint-Victor de Marseille (désormais CSV)

[10] Série B déposée aux Archives départementales de l'Isère (désormais Is série B)

[11] Regeste Dauphinois (désormais RD) 1913-1926 Ulysse Chevalier

[12] Note sur la commune d'Ancelle 1899 Joseph Roman dans le Bulletin de la société d'Etudes des Hautes-Alpes deuxième série n° 29 (désormais BSEHA)

[13] Les Alleman Michel Rieutor

[14] Catalogue des actes du dauphin Louis II, devenu le roi de France Louis XI, relatifs à l'administration du Dauphiné (tome I, II et III) 1899 E Pilot de Thorey

[15] Série 1 E : minutes notariales déposées aux archives départementales des Hautes-Alpes (désormais ADHA série 1 E)

[16] Série 3H : archives du clergé déposées aux archives départementales des Hautes-Alpes (désormais ADHA série 3 H)

Il y a actuellement 1 utilisateur et 1 invité en ligne.