Les échos du site

Nous complétons et nous corrigeons le fichier « Notariat de Savines (05) » par la lecture des minutes de Mtre Jouve, en ligne sur le site des archives départementales des Hautes-Alpes.

Dernières minutes

Actes à gogo

 

 
25 BMS
220 minutes notariales

Navigation

Les généalogistes ne donnent pas de famille à Grimilde, femme de Leuthard de Fézensac (760 - 813/816), comte de Paris. Parmi nos nombreuses lectures, seul Léon Levaillain [1] propose une solution mais il est difficile de la valider car l'article, dans son ensemble, a été critiqué par d'autres historiens (C Wildorf [2]) et ce point, en particulier, n'a pas été développé par la suite [3].

Leuthard et son épouse Grimilde ont au moins trois enfants connus [4] :

  • Girard de Roussillon x Berthe de Tours, fille d'Hugues le Méfiant et d'Ava, héros d'une chanson de geste ;
  • Engeltrude x Eudes d'orléans, grand-mère de la première épouse du roi Charles le Chauve ;
  • Adhalard, sénechal de l'empereur Louis le Pieux.

L Levillain, outre qu'il s'appuie sur le nom de Grimilde (Krimhilde) qui rappelle les Nibelungen du Rhin, affime que Girard et son épouse Berthe sont cousins. Or nous savons pertinament qu'Hugues de Tours est un descendant des Ethiconides alsaciens même si son rattachement à cette famille porte à polémique.

Voici, d'après cet iminent historien, les liens qui unissent les deux époux (ci contre).

 

A Longnon [5], lui aussi partisant du rattachement de Grimilde à la famille des Ethiconides, suggère que Berhe et Girard soient cousins germains et que le  père de l'épouse soit Leiutfrid (raccrochement à la branche d'Adalbert fils d'Aldaric-Ethic) .

 

Dans son article publié dans la revue d'Alsace, Léon levillain n'apporte pas de preuves justifiant sans contestation possible ce schéma générationnel. Or, la tendance actuelle serait plutôt de rattacher Hugues de Tours à Aicho (époux de Ganna) qu'à son neveu Bléonus.

Pour faire concorder la proche parenté de Berthe de Tours et Gérard du Roussillon et le raccordement d'Hugues de Tours à la branche Aicho, il faut inventer une autre hypothèse que celle présentée ci dessus.

Si on conserve la supposition de Levillain à propos qu'Hugues époux de Grimilde est le fils de Bléonus, la parenté entre Girard de Roussillon et Berthe de Tours ne peux plus être qualifiée de proche.

 

Une dernière proposition peut être avancée (avec la prudence qui s'impose dans ces cas là), en confondant Hugues époux de Grimilde à Hugues II (père Aicho II) plutôt qu'à Hugues III comme le suggérait L Levillain.

 

 

Cette supposition ne s'oppose pas fondamentalement aux argument développés par L Levillain :

  • Hugues et son frère Alberic sont les fils d'Aicho et de dame Ganna. Hugues est probablement père de Bodol et Bléon. Donc, l'historien confond Hugues II et Hugues III ;
  • En 767, 771 et 774 un Hugues (est-ce le même ?) cède des biens à l'abbaye de Lorsch ;
  • En 785, Hugues et Grimilde donnent des biens à l'abbaye de Fulda puis Hugues seul demande aux moines de cette même abbaye des prières pour son âme et celle de son fils Aicho;
  • En 791, un moine donne la moitié des biens qu'il possède dans la villa d'Hoberenhoue à l'abbaye de Lorch pour le repos de l'âme d'Aicho et de son épouse Engelane ;

Nous savons donc qu'Aicho II a été marié et rien ne s'oppose à ce qu'il est eu une descendance féminine. On peut aussi conjecturer qu'Aicho ait eu un frère mais aucun document ne nous permet de l'affirmer.

 

En conclusion à ce court exposé qui ne s'appuie que sur l'article de Léon Levillain, nous reposons notre question : peut-on rattacher Grimilde aux Ethiconides et, si oui, comment ?

Nous invitons nos lecteurs à donner leur avis...

-----------------------------------------

Bibliographie :

[1] L'alsace et les origines lointaines de la maison france L Levillain dans Revue d'Alsace 1947

[2] Les Etichonides aux temps carolingiens et Ottoniens Bulletin philologique et historiques 1967 C Wilsdorf

[3] Foundation of Mediéval généalogie Région d'Alsace

[4] Article Leuthard Iier de Paris Wikipédia

[5] Girard d Roussillon dans l'histoire A Longnon dans Revue historique 1978

Il y a actuellement 1 utilisateur et 0 invité en ligne.